Toujours échaudé par la crise financière, l’investisseur belge se montre particulièrement prudent dans ses investissements, ce qui l’a de nouveau empêché, en 2016, d’atteindre l’objectif de rendement qu’il s’était fixé, selon l’enquête annuelle …