Des bas nylon aux téléphones portables en passant par les imprimantes, l’obsolescence dite « programmée » de certains produits, désormais à