La Commission européenne est prête à étudier la faisabilité d'un accord commercial "restreint" avec les Etats-Unis si elle est définitivement