Le gouvernement français a confirmé vendredi qu'il allait reprendre la majorité de la dette colossale de la SNCF, opérateur du rail, "rassurant"