Les utilisateurs d’une carte SIM prépayée avaient jusque mercredi minuit pour s’enregistrer. Sur les 3,1 millions de cartes actives, 398.367 n’ont pas été enregistrées dans les temps et ont ainsi été bloquées, a indiqué jeudi à Belga l’Institut belge des services postaux et télécommunications (IBPT).