Dominique Leroy, patronne de Proximus, s’interroge sur les motivations réelles d’Orange Belgique.