Les représentants de l'industrie et les fournisseurs d'accès à internet se sont entendus pour proposer au juge une liste de 33 sites internet et de 450 noms de domaine suspectés de rendre possible le téléchargement illégal de contenus protégés par les droits d'auteur, rapporte L'Echo jeudi.