Pas de grands changements économiques à prévoir en 2018. Côté investissements, les actions restent le maître-choix des stratégistes. Mais avec des nuances. Le secteur obligataire risque de connaître quelques secousses.