L’ancien patron d’Uber Travis Kalanick, écarté en juin suite à divers scandales, a nommé vendredi, comme il en conservait le droit, deux nouveaux membres au conseil d’administration, un geste susceptible de relancer les tensions à la tête du groupe.