L’association de consommateurs livre une première réaction nuancée à l’analyse du marché télécoms par les régulateurs belges.