Dans une lettre adressée à ses pilotes, Ryanair leur fixe un ultimatum. S’ils ne votent pas en faveur des primes proposées d’ici la fin du mois d’octobre par la compagnie, ils risquent de ne rien avoir. La lettre est signée par Eddie Wilson, le chef du personnel, qui est surnommé le « Terminator » par beaucoup de ses employés.