Les hôtesses et stewards qui ne vendent pas assez de parfums, liqueurs, snacks et autres cartes à gratter de loterie sont dans le collimateur de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair. Dans une lettre dont “La Libre” a eu copie, WorkForce …