La société russe Rusal, l'un des premiers producteurs d'aluminium dans le monde, perdait près de la moitié de sa valeur lundi en Bourse après