De l’investisseur dormant optant pour une gestion passive, au joueur à l’affût du bon coup boursier, l’investisseur belge revêt une multitude de facettes. Portraits. Peut-on parler de l’investisseur individuel avec un grand "I" ou doit-on ...