Une enquête entamée en novembre 2015 par l’Office anti-fraude de l’Union européenne (Olaf), dont les conclusions ont été publiées fin juillet, révèle que Volkswagen a bénéficié d’un prêt de 400 millions d’euros de la Banque européenne …