Les Tropéziens ne sont pas contents: leur curé doit quitter son presbytère historique du vieux centre pour aller s’exiler dans un bâtiment rénové, certes, et plus grand, avec salle de réunions et parkings, mais plus éloigné. Ils l’ont fait savoir …