Les systèmes d’identification « physiques » sont mieux acceptés qu’auparavant.