Le constructeur, contrôlé par la famille Agnelli, aurait reçu une offre d’un groupe chinois.