Une centaine de coursiers français accusent au pénal l'ex-société belge Take Eat Easy de travail dissimulé, emploi de main d'œuvre illégale et fraude à la TVA, révèle mardi le quotidien Le Soir.