Des entreprises de vente en ligne extra-européennes – et particulièrement chinoises – parviennent à escamoter la TVA en Europe pour des marchandises transitant en Belgique, selon une note de l’administration fiscale adressée au ministre des Finances Johan Van Overtveldt, évoquée dans Le Soir samedi.