La large élection d’Emmanuel Macron ne s’accompagne pas d’un « état de grâce » en sa faveur, moins d’un Français sur deux (46%) jugeant favorablement son action. Toutefois, la volonté du nouveau Président de scinder la droite semble porter ses fruits : il séduit en effet un électeur LR sur deux.