Dans un contexte où le Président américain est non seulement impopulaire dans son pays, mais aussi à l’étranger, sa présence au défile du 14 juillet à Paris est toutefois globalement approuvée par les Français comme par les Américains. Des deux côtés de l’Atlantique, la traditionnelle alliance franco-américaine reste en effet forte, 100 ans après l’entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre Mondiale aux côtés de la France.