Article tagué arco

L’augmentation de capital de Dexia coûte de l’argent à Belfius

L'augmentation du capital de Dexia, à hauteur de 5,5 milliards d'euros, touche Belfius, Arco et Ethias qui doivent ainsi faire face à de nouvelles pertes sur leurs actions Dexia, écrivent vendredi De Standaard et Het Nieuwsblad.

L’augmentation de capital de Dexia coûte à Belfius

L'augmentation du capital de Dexia, à hauteur de 5,5 milliards d'euros, touche Belfius, Arco et Ethias qui doivent ainsi faire face ...

Dexia: l’Europe critique la garantie accordée aux coopérateurs d’Arco

La Commission européenne estime que les garanties accordée par l'Etat belge aux 800.000 coopérateurs d'Arco, société coopérative financière liée au syndicat chrétien flamand, ...

L’Europe enquête sur la garantie d’Etat aux coopérateurs d’Arco

La Commission européenne pourrait estimer que les garanties accordée par l'Etat belge aux 800 000 coopérateurs d'Arco, société coopérative financière liée au syndicat chrétien flamand, actionnaire de Dexia, au moment où la banque prenait eau de toutes parts, constituent une aide d'état illégale.

L’Europe suspend la garantie du gouvernement aux coopérateurs d’Arco

La Commission européenne ouvre une enquête approfondie sur la garantie apportée par le gouvernement fédéral aux 800 000 coopérateurs d'Arco, le pilier coopératif de l'ACW (et du MOC), écrit mardi le journal De Tijd.

Les réviseurs du Holding communal et d’Arco ont-ils commis des fautes ?

L'Institut des réviseurs d'entreprises (IRE) a ouvert une enquête pour voir si les réviseurs qui ont approuvé les comptes du Holding communal et d'Arco avaient commis des fautes professionnelles. Ils risquent des sanctions disciplinaires (suspension, radiation, ...), indiquent samedi L'Echo et De Tijd.

Dexia : les Français devront attendre l’argent des Belges

La branche française de Dexia, Dexia Crédit Local (DCL), devra attendre son argent. Arco veut d'abord savoir si cette branche française a un avenir, rapporte ce samedi De Standaard.

Dexia: les Français devront attendre l’argent des Belges

La branche française de Dexia, Dexia Crédit Local (DCL), devra attendre son argent. Arco veut d'abord savoir si cette branche française a un avenir, rapporte samedi De Standaard. Dexia Crédit Local n'a en effet pas ...

Dexia: les Français devront attendre l’argent des Belges

La branche française de Dexia, Dexia Crédit Local, devra attendre son argent. Arco veut d'abord savoir si cette branche française a un avenir. DCL n'a en effet pas reçu vendredi, comme précédemment espéré, le feu vert pour une augmentation de capital de 4,2 milliards d'€.

Dexia: les Français attendent l’argent des Belges, Arco s’interroge

La branche française de Dexia, Dexia Crédit Local (DCL), devra attendre son argent. Arco veut d'abord savoir si cette branche française a un avenir, rapporte samedi De Standaard.

L’Europe s’interroge sur la garantie fédérale accordée à Arco

La Commission européenne s'interroge sur la garantie accordée par le fédéral aux coopérateurs du groupe Arco, qui pourrait coûter 1,5 milliard d'euros à l'Etat, écrivent vendredi L'Echo et ...

Arco: Les associés des sociétés coopératives approuvent la liquidation

Les assemblées générales extraordinaires des sociétés coopératives Arcopar, Arcoplus et Arcofin - qui font toutes parties du Groupe ARCO - ont approuvé ce jeudi la liquidation de leur société et ont nommé un collège de liquidateurs.

Les enseignements du crash d´Arco

belgaQuels enseignements tirer du crash du groupe Arco ? Les premières réactions consécutives au sabordage programmé du groupe coopératif Arco, victime collatérale au même titre que le Holding communal de l’éclatement de Dexia, n’ont pas traîné.

Garantie d’Etat à Arco: un abus de biens sociaux

Le président du Parti Populaire Mischaël Modrikamen a qualifié vendredi "de véritable abus de biens sociaux" la garantie offerte par l'Etat belge aux coopérateurs d'Arco, mis en liquidation mercredi vu la ...

Dexia fait encore des dégâts: Arco liquide et l’Etat devra intervenir

Le démantèlement du groupe Dexia fait une deuxième victime parmi ses actionnaires: après le holding communal, qui est mis en liquidation, c'est le holding Arco, lié aux milieux sociaux-chrétiens, qui déclare maintenant forfait. Et l'Etat pourrait être contraint de faire jouer sa garantie.