Article tagué cession

Galeries Lafayette intéressé par Le Printemps ?

Le groupe français de grands magasins Galeries Lafayette prépare une offre de rachat de l'un de ses principaux concurrents dans la capitale, Le Printemps, pour un montant de 1,6 milliard d'euros, a écrit le magazine Challenges mercredi.Contacté par l'AFP, Galeries Lafayette n'a pas souhaité faire de commentaires sur cet éventuel rachat. Le groupe familial a toutefois rappelé que depuis la cession de sa participation dans Monoprix, il dispose "d'une capacité d'investissement importante" et qu'il "étudie toutes les opportunités permettant le réemploi de ce cash".

La France est en récession

La présidente du Medef, Laurence Parisot, a affirmé jeudi que la France se trouvait en "récession", même si elle n'a ...

Renault vend sa participation dans Volvo

Le constructeur automobile français Renault a annoncé jeudi avoir tiré 1,476 milliard d'euros de la cession de sa part de 6,5% dans le suédois Volvo AB, "via un placement auprès d'investisseurs institutionnels".Le gouvernement français, qui détient un quart du capital de Renault, avait annoncé mercredi soir que 45% de la somme, soit finalement 664 millions d'euros, serait dédiée à l'investissement en France.

Espagne : la crise « moins mauvaise » que prévu

Le ministre espagnol de l'Economie, Luis de Guindos, a annoncé lundi que l'économie du pays aura été en 2012 dans une situation "moins mauvaise" qu'anticipé par le gouvernement, qui tablait sur un recul de 1,5% du PIB, avec un repli estimé désormais à "environ 1,4%, 1,3%".Le ministre de l'Economie s'attend toutefois à un dernier trimestre très difficile, "le plus dur, le plus complexe" selon lui. La Banque d'Espagne a annoncé que la récession se prolongerait au quatrième trimestre, ce qui serait le sixième trimestre négatif de suite pour le PIB du pays, plongé dans la crise depuis l'éclatement de sa bulle immobilière en 2008.Le gouvernement espagnol table sur une baisse de 0,5% du PIB en 2013. Malgré cette pression, le pays n'a toutefois pas encore pris de décision quant à la demande d'une aide à la zone euro qui permettrait de déclencher un programme d'achat de dette de la Banque centrale européenne sur le marché secondaire.

Banque de France : récession fin 2012

La Banque de France a confirmé lundi prévoir une légère récession en fin d'année en France avec une baisse de 0,1% de l'activité économique au quatrième trimestre après un recul équivalent estimé pour le troisième trimestre.Si l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) confirmait ces estimations, il s'agirait d'un premier épisode de récession depuis que la France est sortie de la crise au printemps 2009. Une récession est techniquement définie comme au moins deux trimestres consécutif de contraction du PIB.

La zone euro officiellement en récession

La zone euro a enregistré une contraction de son activité de 0,1% au troisième trimestre, après un repli de 0,2% au trimestre précédent, a confirmé jeudi l'office européen de statistiques Eurostat en publiant une deuxième estimation.Cela confirme l'entrée en récession des 17 pays de l'Union monétaire au troisième trimestre car une période de récession est constatée lorsque le PIB se contracte pendant deux trimestres consécutifs.

La zone euro reste ancrée en récession

La zone euro est restée ancrée en récession en novembre, ses quatre principales économies ayant vu leur ...

Dexia « entrée en négociations exclusives » pour la vente de Dexia Asset Management

Le groupe Dexia a annoncé mardi être entré en "négociations exclusives" avec GCS Capital pour la vente de sa filiale Dexia Asset Management. Cette cession est l'une des dernières à figurer dans le plan de résolution ordonné du groupe franco-belge, décidé en octobre 2011.

Le chômage va empirer en Grèce en 2013 et 2014

Le taux de chômage en Grèce va "atteindre et dépasser 26% en 2013 et 2014", à cause surtout d'une récession ...

Florange : pas de cession de parts GDF

La cession de titres GDF Suez n'est pas à l'étude pour financer une éventuelle nationalisation du site ArcelorMittal de Florange, contrairement à ce qu'ont dit des représentants syndicaux du site, a soutenu mercredi soir Arnaud Montebourg. Après leur rencontre avec le ministre du Redressement productif, deux représentants CFDT du site de Florange avaient dit à Reuters que l'Etat français était prêt à vendre 1% de GDF Suez pour financer une éventuelle nationalisation du site."Arnaud Montebourg tient à préciser que la cession de titres GDF Suez n'est pas à l'étude", écrit le ministère du Redressement productif dans un communiqué. "Dans le cadre d'une réunion ce jour avec l'intersyndicale ArcelorMittal, il a explicité les propos qu'il avait tenus plus tôt à l'Assemblée Nationale, par lesquels il a affirmé qu'une éventuelle prise de contrôle publique temporaire du site de Florange aurait un impact nul sur les finances publiques si le gouvernement décidait de financer l'opération par la cession de participations de l'Etat", ajoute-t-il, sans plus de précisions.Arnaud Montebourg avait annoncé dans l'après-midi que le gouvernement envisageait de mobiliser des participations "dormantes" de l’État, sans précision, et qu'un repreneur était prêt à investir près de 400 millions d'euros dans le site si ArcelorMittal accepte de céder le site de Florange.

Florange : ArcelorMittal doit céder tout le site

ArcelorMittal doit "accepter de d'envisager" la cession de l'ensemble du site de Florange, et non la simple portion qu'il veut fermer, ont affirmé vendredi le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg et le ministre du Travail et de l'Emploi Michel Sapin.Dans un communiqué conjoint, les deux ministres déclarent partager "le même but pour le site de Florange", alors que M. Sapin avait nuancé ce matin les propos de M. Montebourg sur un éventuel contrôle temporaire du site par l'Etat, en affirmant que l'époque des nationalisations était révolue.

Zurich encourage des entreprises à quitter la Belgique

Olivier PirardNotre pays est décrit comme endetté, en récession et marqué par des grèves.

Chine/exportations: les USA détrônent l’UE

La Chine a annoncé mardi que les Etats-Unis avaient dépassé l'Union européenne comme première destination de ses exportations, à cause de la récession dans la zone euro."L"Union européenne était en tête, maintenant ce sont les Etats-Unis", a déclaré le porte-parole du ministère du Commerce, Shen Danyang, lors d'une conférence de presse mensuelle. Il a ajouté que les pays d'Asie du Sud-Est (l'Asean) étaient passés devant le Japon, relégué à la quatrième place.

L’Espagne encore en récession

L'Espagne est restée en récession au troisième trimestre, avec un recul du PIB de 0,3% par rapport au deuxième trimestre où il avait déjà baissé de 0,4%, selon les chiffres définitifs publiés jeudi par l'Institut national de la statistique (Ine). En rythme annuel, le PIB est en repli de 1,6%, alors que le gouvernement conservateur vise -1,5% à la fin de l'année et s'est déjà résigné à une nouvelle année de récession en 2013, tablant sur une baisse du PIB de 0,5%.

Lacoste va maintenir ses emplois en France

L'acquéreur de Lacoste, le Suisse Maus via sa filiale Devanlay, a confirmé qu'il maintiendrait ses emplois en France et a même annoncé son intention de s'y développer avec l'ouverture d'une nouvelle plate-forme logistique et de magasins, dans un entretien au Monde daté de vendredi."Nous sommes l'une des deux marques françaises (avec Petit Bateau) qui maintient des usines en France où nous employons 1.200 personnes", a expliqué le directeur général de Devanlay, José Luis Duran au quotidien, après l'annonce officielle jeudi de la cession de la totalité du capital de la marque au crocodile au groupe suisse.