Article tagué croissance

Moscovici garde le cap sur les déficits

Le ministre français de l'Economie et des finances n'entend donner aucun signal qui inciterait à relâcher l'effort pour ramener les déficits publics à 3% du PIB en 2013. Pierre Moscovici déclare dans un entretien aux Échos à paraître vendredi qu'il ne veut renoncer "à rien, que ce soit à notre prévision de croissance à 0,8% (pour l'économie française en 2013, ndlr) comme à notre volonté de revenir à 3% dès cette année."À la question de savoir pourquoi Paris s'arc-boute sur ses prévisions alors que la Commission européenne, qui vient de saluer les efforts réalisés par la France, anticipe un déficit à 3,5% en 2013, il répond : "Je ne veux donner aucun signal qui inciterait à relâcher l'effort. Si c'était le cas, je peux vous garantir que le message de la Commission changerait rapidement."

En 2013, le PIB belge devrait stagner

BELGALes projections de croissance ont été considérablement revues à la baisse après celles de juin 2012 (0,6 pc en 2012 et 1,4 pc en 2013). Les prévisions tiennent compte de la baisse constante depuis l'été des indices de confiance des entrepreneurs et des ménages.

La croissance française sera faible (OCDE)

La croissance s'annonce plus faible que prévu en France, ce qui l'empêchera de tenir son engagement de réduction du déficit public à 3% du PIB en 2013, estime mardi l'OCDE. Mais le gouvernement ne doit pas pour autant prendre de nouvelles mesures de rigueur, prévient l'organisation. Selon les nouvelles prévisions de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la croissance devrait être de seulement 0,2% cette année et 0,3% en 2013 en France.C'est moins qu'attendu dans ses précédentes prévisions, publiées en mai (0,6% et 1,2%). Surtout, c'est moins que la croissance de 0,3% en 2012 et 0,8% l'an prochain escomptée par le gouvernement pour tenir ses engagements budgétaires. Du coup, si le déficit public de la France devrait bien, comme promis, s'établir à 4,5% du produit intérieur brut (PIB) cette année, il ne serait pas dans les clous européens en 2013. L'OCDE prévoit un déficit de 3,4% l'an prochain, alors que le gouvernement s'est engagé à le ramener à 3%. Il ne repasserait sous le plafond autorisé par les traités européens qu'en 2014, à 2,9% du PIB. Parallèlement, la dette publique continuerait à gonfler, atteignant 95,8% du PIB en 2014, alors que la France espère la faire refluer à compter de cette année-là.Pour autant, l'OCDE, qui salue "l'engagement" du gouvernement à "consolider les finances publiques", estime que "les stabilisateurs automatiques devraient être autorisés à jouer pleinement si la croissance devait être moindre que prévu dans le budget". Concrètement, cela signifie que même si la croissance n'est pas au rendez-vous et que le déficit risque de ne pas revenir à 3% l'an prochain, le gouvernement doit s'abstenir de prendre de nouvelles mesures de rigueur pour atteindre cet objectif à tout prix.

La croissance allemande confirmée à 0,2% au troisième trimestre

La croissance allemande a été confirmée à 0,2% au troisième trimestre, marquant un ralentissement depuis le ...

La reprise de l’économie mondiale « faible » jusqu’en 2014

AFP InternetL'agence de notation Moody's a fait part de perspective négative lundi en ce qui concerne l'économie mondiale.Récession, décroissance,...Moody's pointe le contexte d'incertitude en Europe et aux Etats-Unis.

Prévisions de croissance: « Il faut être prudent »

Christophe BortelsSelon la Commission européenne, la croissance belge sera de 0,7% en 2013. Un chiffre à prendre avec des pincettes selon le ministre du Budget, Olivier Chastel, redoutant un contrôle budgétaire difficile en mars.

La zone euro de nouveau sous la pression du G20

REPORTERSLes grands argentiers doivent aussi faire le point sur l'économie mondiale. Et là, les nouvelles ne sont pas bonnes. Le FMI vient d'ailleurs de revoir à la baisse ses prévisions de croissance.

Trop de finance tue la croissance…

Clou (Christian Louis)La finance contribue certes à la croissance, mais son abus nuit gravement à l'économie, soudainement privée des meilleurs cerveaux et des idées les plus fortes en matière de prospérité économique...

Trop de finance tue la croissance…

Clou (Christian Louis)La finance contribue certes à la croissance, mais son abus nuit gravement à l'économie, soudainement privée des meilleurs cerveaux et des idées les plus fortes en matière de prospérité économique...

Net ralentissement en vue pour l’économie allemande

La croissance allemande va nettement ralentir au dernier trimestre 2012, estime le ministère des Finances dans son rapport mensuel ...

France : croissance revue à la baisse pour 2013

La croissance en France sera plus faible en 2013 que les +1,2% visés par le gouvernement, a déclaré jeudi l'économiste en chef de l'Organisation de coopération et de développement économiques, Pier Carlo Padoan, au cours d'une conférence de presse à Paris."Cela aura un impact sur la possibilité de parvenir aux objectifs budgétaires", a précisé Pier Carlo Padoan dans une allusion à l'engagement pris par la France de réduire son déficit public à 3% du produit intérieur brut en 2013.

Hollande et Obama: « intérêt commun » pour « la stabilité de la zone euro »

APLes présidents français François Hollande et américain Barack Obama se sont entretenus mercredi par téléphone et ont à cette occasion exprimé leur "intérêt commun à la croissance en Europe et à la stabilité de la zone euro"

De Gucht espère créer 400.000 jobs

AFPLa Commission européenne a proposé mercredi l'ouverture de négociations de libre-échange entre l'UE et le Japon. Un tel accord "pourrait faire gagner un point de croissance à l'Union européenne et augmenter d'un tiers les exportations vers le Japon".

L’Europe espère créer 400 000 jobs grâce à un accord de libre-échange avec le Japon

La Commission européenne a proposé mercredi l'ouverture de négociations de libre-échange entre l'UE et le Japon. Un tel accord "pourrait faire gagner un point de croissance à l'Union européenne et augmenter d'un tiers les exportations vers le Japon", soit l'équivalent de 400.000 nouveaux emplois, a affirmé le commissaire au commerce, Karel De Gucht.

Croissance : l’Insee est pessimiste

La croissance devrait être limitée à 0,4% et le chômage pourrait grimper à 9,9% fin 2012.