Article tagué gouvernement

Moscovici aux Chinois: « ayez confiance! »

Le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici a assuré dimanche qu'il allait en Chine porter un message aux investisseurs de ce pays: "Ayez confiance" en la France !En visite visite lundi et mardi à Pékin, Pierre Moscovici a rappelé qu'il serait "le premier ministre de ce gouvernement à avoir le privilège de rencontrer les dirigeants chinois de la nouvelle équipe, le ministre de l'Economie et des Finances sortant, celui qui pourrait lui succéder et aussi, je crois, le futur Premier ministre". "C'est une marque d'attention qui est faite à la France", a-t-il ajouté."En Chine, on regarde de près ce qui se passe (dans la) zone euro (...), on s'interroge aussi sur la France et je suis là pour dire aux investisseurs chinois: 'ayez confiance'", a-t-il affirmé lors de l'émission "Tous politiques" FranceInter/Le Monde/AFP. "Nous avons intérêt à coopérer et vous pouvez investir chez nous. Vous êtes bienvenus, évidemment dans des conditions bien sûr qui sont des conditions sociales et en tenant compte aussi des intérêts qui sont français", a ajouté le ministre à l'adresse des investisseurs chinois.Rappelant que les investissements français en Chine étaient quatre fois plus importants que les investissements chinois en France, il a également invité "le capital chinois" à "s'exprimer à travers des fonds souverains par exemple". "La zone euro est aujourd'hui en train de retrouver son équilibre (...), est en train de sortir de sa crise, en tout cas elle est sortie de sa crise existentielle", a-t-il assuré.

En 2013, je change de fournisseur d’énergie

Yevhen - FotoliaLes chiffres des pertes de clients chez Electrabel en sont une preuve suffisante : ils sont de plus en plus nombreux à changer de fournisseur de gaz et d’électricité. Le gouvernement Di Rupo y est pour beaucoup. Explication.

Ecotaxe, une menace pour les poids lourds ?

ZOOM - Le gouvernement a présenté jeudi ce dispositif issu du Grenelle de l'Environnement.

Une enveloppe de 500 millions pour les PME

Le ministère de l’Économie a annoncé jeudi la mise en place d'un nouveau dispositif de garantie publique de crédits aux PME et TPE pour les aider à faire face aux tensions de trésorerie dans l'environnement actuel de croissance quasi nulle de l'économie. Dans un communiqué, le ministre Pierre Moscovici précise que l'ouverture de cette facilité d'un montant de plus de 500 millions d'euros, une des mesures du plan de compétitivité annoncé en novembre par le gouvernement, relève d'une "démarche préventive" alors que les entreprises sont aujourd'hui notamment confrontées "à un niveau encore élevé des délais de paiement".>> LIRE AUSSI : Compétitivité : les mesures retenuesConcrètement, l'enveloppe annoncée sera mise à disposition de la banque publique Oseo, bientôt rattachée à la nouvelle Banque publique d'investissement, vers laquelle les banques traditionnelles pourront se tourner pour obtenir une garantie sur les crédits de trésorerie qu'elles accordent.

Plafonner à 290.000 euros le salaire des grands patrons?

Le gouvernement fédéral n'est jusqu'ici pas parvenu à s'entendre sur une limitation du salaire des patrons d'entreprises ...

Combien va coûter la censure des Sages?

Le manque à gagner pourrait être deux fois supérieur à ce qu'a annoncé le gouvernement.

l’ISF recalé par le Conseil constitutionnel

Les sages considèrent que le plafond d'imposition choisi par le gouvernement est inadapté.

Une année très dure attend encore l’Espagne

Le chef du gouvernement conservateur espagnol, Mariano Rajoy, a déclaré vendredi qu'il s'attendait à une année 2013 ...

Accord avec la Chine : la riposte d’EDF

3'CHRONO - EDF assure avoir reçu l'accord du gouvernement pour signer un partenariat nucléaire avec la Chine.

Déficit à 3% : le FMI n’y croit pas

Le FMI a estimé vendredi que la France ne parviendrait pas à ramener son déficit public sous la barre des 3% de son produit intérieur brut (PIB) en 2013, contrairement à l'objectif affiché par le gouvernement.Dans un communiqué, le Fonds monétaire international a précisé que le déficit de l’État, des collectivités locales et de la Sécurité sociale atteindrait 3,5% du PIB et que la croissance dans le pays resterait exposée "à des risques de dégradation".

Le gouvernement et KBC revoient le système de garantie des CDO

BELGAKBC aura payé à la fin de l'année, pour cette garantie, près d'1,2 milliard d'euros au gouvernement fédéral alors que ce dernier n'a pas encore dû effectuer de paiement dans le cadre de cette convention de garantie.

Centres d’appel : ce prêt public qui dérange

Le gouvernement a accordé à une entreprise marocaine un prêt pour développer les call centers.

Accord franco-algérien sur les gaz de schiste ?

Le gouvernement a-t-il vraiment abandonné l'idée d'exploiter les gaz de schistes ? Selon lepoint.fr, La France et l'Algérie s'apprêteraient à signer un accord autorisant les recherches sur ce produit dérivé du pétrole sur le sol algérien.François Hollande s'est pourtant exprimé à plusieurs reprises contre l'exploitation du gaz de schiste. Celle-ci repose en effet sur la fracturation hydraulique, un procédé jugé dangereux pour l'environnement.

Electricité : la facture augmente de 2,5%

Cette hausse, plafonnée par le gouvernement, représente en moyenne 15 euros par an et par ménage.

Électricité : hausse de 2,5% en janvier

Le prix de l'électricité augmentera de 2,5% au 1er janvier en raison de la hausse de la contribution aux charges de service public de l'électricité (CSPE), une taxe qui finance notamment les énergies renouvelables, a annoncé le ministère de l'Ecologie et de l'Energie mercredi.>> A LIRE - Énergie : l'urgence d'une trêve hivernaleComme la réglementation le lui permet, le gouvernement a plafonné à 3 euros du mégawattheure la hausse de cette CSPE, alors que la hausse aurait dû être beaucoup plus élevée (+8,30 euros), selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE).