Article tagué hollande

Baisse du chômage: 1 Français sur 4 y croit

Les trois quarts des Français ne croient pas à une inversion de la courbe du chômage d'ici à la fin de l'année, selon un sondage Ifop-JDD à paraître dans le Journal du Dimanche. L'engagement de François Hollande convainc seulement 29% des sondés qui se disent proches des idées de l'UMP et 25% de ceux proches du FN. Mais au sein même des sympathisants de gauche, le pari présidentiel laisse sceptique : 38% des personnes interrogées qui se disent proches des idées du Parti socialiste n'y croient pas non plus.

Taxe à 75% : a-t-elle seulement une chance?

François Hollande annonce qu'elle sera réaménagée pour être adoptée par les Sages. Mais…

« L’indexation salariale est un anachronisme »

ReportersMichael Hüther est directeur de l’institut économique patronal IW de Cologne. L'Allemand fait le point sur l'économie européenne. François Hollande et l'indexation des salaires en prennent pour leur grade. Entretien.

Chômage : « solutions d’un autre âge » pour Copé

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a accusé jeudi François Hollande de "s'entêter à vouloir mettre en oeuvre des solutions d'un autre âge" et "sans efficacité" contre le chômage, une politique qui va faire de 2013 "l'année de la bataille contre l'emploi"."Alors que chaque mois, depuis juillet, le nombre de destructions d'emplois ne cessent de croître, que les plans sociaux se multiplient, que le chômage des jeunes et des seniors augmente inexorablement, François Hollande s'entête à proposer aux Français des solutions d'un autre âge et sans efficacité pour lutter contre le chômage", déclare-t-il dans un communiqué.>> A LIRE : une nouvelle hausse du chômage en décembre"Comme l'UMP l'avait dénoncé pendant toute la campagne présidentielle et ne cesse de le faire depuis 8 mois, les décisions néfastes de François Hollande et de son gouvernement mènent la France à sa perte et les Français, notamment les plus précaires et les moins formés, au chômage", ajoute le député-maire de Meaux, en Seine-et-Marne.Quelque 29.300 demandeurs d'emploi sans activité se sont inscrits à Pôle emploi en novembre en métropole, marquant un 19e mois consécutif de hausse et portant leur nombre à 3,13 millions (+0,9% en un mois, +10,8% en un an), a annoncé jeudi le ministère du Travail.

« mobilisation maximale » contre le chômage

Le ministre du Travail Michel Sapin a promis mercredi "une mobilisation maximale de tous les outils en faveur de l'emploi" à la veille de la publication des chiffres du chômage de novembre, très attendus après 18 mois de hausse consécutive."Dans cette bataille pour l'emploi, chacun doit y mettre toutes ses forces", a souligné M. Sapin à l'issue d'une entrevue avec le président François Hollande à l'Elysée. Il s'agissait, a-t-il précisé, d'une "réunion du travail sur le front du chômage, pour examiner où en était la négociation sur la sécurisation de l'emploi".Le gouvernement "évidemment", doit s'assurer d'"une mobilisation maximale de tous les outils en faveur de l'emploi, qu'il s'agisse des emplois aidés classiques, des emplois d'avenir ou des contrats de génération qui seront le premier texte discuté", a enchaîné M. Sapin, précisant que 2.000 "emplois d'avenir" avaient d'ores et déjà été créés et pourvus. "Toutes les forces doivent être engagées dans cette bataille, y compris les partenaires sociaux, d'où l'importance qu'ils aboutissent à un accord les 10 et 11 janvier prochain", a-t-il insisté.Les partenaires sociaux ont entamé début octobre une négociation sur la "sécurisation de l'emploi" visant à donner plus de souplesse aux entreprises et plus de sécurité aux salariés. Faute d'accord, ils se retrouveront le 10 janvier.

Hollande annonce une année 2013 difficile pour la France

Le président François Hollande a prédit vendredi une année 2013 "dure" pour les Français et pour ...

Parisot/exil fiscal : « un climat de guerre civile »

INTERVIEW E1 - "Quand Arnaud Montebourg dit que les nationalisations temporaires sont l'avenir, c'est évidemment tout à fait effrayant pour n'importe quel investisseur", a taclé Laurence Parisot, la présidente du Medef, vendredi sur Europe1. La patronne des patrons reconnaît toutefois de bonnes mesures dans les mesures compétitivités annoncées par le gouvernement. Selon Laurence Parisot, les "patrons de PME ont peur d'embaucher". Elle prône ainsi plus de flexibilité dans le marché de l'emploi et place beaucoup d'espoir dans les négociations sur le marché du travail avec les syndicats, pourtant repoussée à janvier.La patronne du Medef est également revenue sur la polémique autour de l'exil fiscal. Selon elle, "rien n'est fait pour favoriser les talents" et le "doute s'installe chez les forces vives du pays." La présidente du Medef regrette "que François Hollande fasse l'inverse de ce qu'il promettait", à savoir "pacifier le pays et réduire les antagonismes". "En ce moment, on est en train de dire 'vous M.Depardieu êtes indigne d'être français', 'vous M. le dirigeant également'. On est en train de recréer un climat de guerre civile, qui s'apparente à 1789", a encore déploré Laurence Parisot.

Les exilés fiscaux seraient 5.000

INFO E1 - C’est le nombre de départs estimés depuis l’élection de François Hollande.

Accord franco-algérien sur les gaz de schiste ?

Le gouvernement a-t-il vraiment abandonné l'idée d'exploiter les gaz de schistes ? Selon lepoint.fr, La France et l'Algérie s'apprêteraient à signer un accord autorisant les recherches sur ce produit dérivé du pétrole sur le sol algérien.François Hollande s'est pourtant exprimé à plusieurs reprises contre l'exploitation du gaz de schiste. Celle-ci repose en effet sur la fracturation hydraulique, un procédé jugé dangereux pour l'environnement.

PSA confirme la nomination de Gallois

Louis Gallois, auteur du rapport sur la compétitivité commandé cet été par François Hollande, va intégrer la conseil de surveillance du groupe automobile PSA, a confirmé l'entreprise.

Hollande veut revoir les conventions fiscales avec la Belgique

Le président français François Hollande a exprimé sa volonté vendredi de revoir les conventions fiscales avec ...

Nous ne nous déterminons pas par rapport à une agence de notation

Le président français François Hollande a assuré vendredi à Bruxelles que la France ne déterminait pas ...

Nous ne nous déterminons pas par rapport à une agence de notation

Le président français François Hollande a assuré vendredi à Bruxelles que la France ne déterminait pas ...

Pour Hollande, le spectacle de la crise est derrière nous

AFPL'année 2012 se termine par un important sommet européen. François Hollande s'y montre optimiste. Qui sait si l'issue de ce sommet lui donnera raison?

Hollande salue un accord majeur et global

Le président français François Hollande s'est "félicité" jeudi de l'"accord majeur" et "global" atteint par ...