Article tagué l euro

L’euro n’est plus une proie pour les spéculateurs

BELGADepuis l’annonce par la Banque centrale européenne (BCE) de la possibilité d’interventions illimitées pour soutenir l’euro au travers de rachat de dette souveraine, notre devise a perdu l’essentiel de son attrait du point de vue des spéculateurs.

L’eusko, monnaie basque locale, verra le jour fin janvier

L'"eusko", monnaie basque "complémentaire" de l'euro, visant selon ses promoteurs à renforcer l'économie locale et ...

Merkel incapable de « lever l’alerte » sur la crise de l’euro

AP"Je ne peux pas encore lever l'alerte complètement, je suis prudemment optimiste" a dit la chancelière, réagissant ainsi indirectement aux propos du président français François Hollande qui a assuré que la crise de l'euro était "derrière nous".

Zone euro : Merkel ne peut pas lever l’alerte

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé lundi dans un entretien télévisé qu'elle ne pouvait pas lever l'alerte sur la crise de la zone euro. "Je ne peux pas encore lever l'alerte complètement, je suis prudemment optimiste", a souligné la chancelière, réagissant ainsi indirectement aux propos du Français François Hollande qui a assuré que la crise de l'euro était "derrière nous".

Revigoré par l’emploi américain, le dollar supplante l’euro

AFP InternetAlors que le dollar se stabilise face à la monnaie japonaise, l'euro est également en baisse face à la devise nippone.

EVS: « Notre champ de bataille : ni la Belgique ni l’Europe »

n.dGrâce à l’Euro de football et aux Jeux olympiques, EVS devrait afficher une croissance de 25 % en 2012. Jacques Galloy, numéro 2 et directeur financier d’EVS, nous livre les recettes du succès.

Le MSE conforme aux traités européens

Le Fonds de secours de la zone euro (MES) est conforme aux traités européens, a annoncé mardi la Cour européenne de justice. La Cour a rejeté une plainte déposée par un député de gauche irlandais, Thomas Pringle, qui estimait que le MES, institué par les 17 Etats de la zone euro en février 2012, n'avait pas été adopté dans les règles.Le droit de l'UE ne s'oppose pas à la conclusion et à la ratification du traité instituant le MES par les Etats dont la monnaie est l'euro, a décidé la Cour de Luxembourg. L'arrêt de la Cour stipule que l'examen des conditions d'adoption du MES "n'a révélé aucun élément de nature à affecter la validité" de la décision prise par les Etats de la zone euro.Le MES, qui pourrait entrer en vigueur le 1er janvier prochain, sous réserve d’avoir été approuvée par les 17 États membres concernés, vise à remplacer à terme le Fonds européen de stabilité financière (FESF) et le Mécanisme européen de stabilisation financière (MESF). Ces deux dispositifs temporaires avaient été mis en place d’urgence, en 2010, pour venir en aide à la Grèce, à l’Irlande et au Portugal.

La gagnante belge de l’Euro Millions avait besoin d’argent

On a tous besoin d'argent. Certains plus que d'autres. La Belge qui a remporté la coquette somme de 22,7 millions d'euros à l'Euro ...

Triple A : peu d’impact sur les marchés

Les marchés financiers ne pénalisent pas la France mardi matin à l'ouverture, au lendemain de la décision de Moody's d'abaisser la note souveraine du pays. Peu après l'ouverture de la Bourse de Paris, l'indice CAC 40, qui avait pris près de 3% la veille, cède 0,49% à 3.422,58 points. Au même moment, Francfort cède 0,23%, Londres 0,4% et Madrid 0,37%.Le taux d'emprunt à 10 ans de la France augmente légèrement : il se négocie à 2,1%, contre 2,08% la veille en clôture. L'écart avec le taux allemand se creuse également légèrement (à 76 points de base, contre 72 la veille).De leur côté, les valeurs bancaires françaises affichent un repli limité, de 0,3% pour Société générale, 0,5% pour BNP Paribas et 0,7% pour Crédit agricole, quasiment en phase là aussi avec le recul de 0,33% affiché par l'indice des banques de la zone euro.L'euro perd un peu de terrain à 1,2784 dollar, contre 1,2811 dollar lundi.

Aider la Grèce ne va pas « ruiner » l’Allemagne

afpCertains en Allemagne "pensent que tout cela coûte trop cher, et que nous, les Allemands, allons nous ruiner. Non, on ne se ruine absolument pas. En tout cas pas tant qu'on garde les Grecs au sein de l'euro", a affirmé le président de la République allemande.

Aider la Grèce ne va pas « ruiner » l’Allemagne

afpCertains en Allemagne "pensent que tout cela coûte trop cher, et que nous, les Allemands, allons nous ruiner. Non, on ne se ruine absolument pas. En tout cas pas tant qu'on garde les Grecs au sein de l'euro", a affirmé le président de la République allemande.

Ayrault : « les entreprises pourront embaucher »

"Stabiliser l'euro, maitriser les comptes publics, améliorer la compétitivité de nos entreprises, sont les trois grands chantiers du début de ce quinquennat", a déclaré le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, mardi soir au 20h de TF1. Selon lui, la compétitivité soulève la question du coût du travail mais aussi celle de "la qualité des produits français". Il a également défendu le crédit d'impôt recherche de 20 milliards d'euros, proposé mardi pour les entreprises."Une entreprise de 20 salariés, dont la moitié est payée au smic, verra ses impôts réduits de plus de 30 000 euros par an. Elle pourra ainsi embaucher et investir ce qu'elle y gagnera", a-t-il assuré.

Euro : tenir « pendant cinq ans », dit Merkel

Lors d'une réunion de son parti à Sternberg, dans l'est de l'Allemagne, la chancelière allemande Angela Merkel a estimé samedi qu'il fallait tenir "retenir notre souffle pendant cinq ans ou plus" pour surmonter la crise de l'euro. "Beaucoup d'investisseurs ne croient pas que nous puissions tenir nos promesses en Europe", a-t-elle souligné, avant d'ajouter: "nous devons faire preuve de rigueur pour convaincre le monde qu'il est rentable d'investir en Europe".

Grèce : « phase finale » des négociations

La troïka, composée de l'UE, la BCE et le FMI, est entrée dans "la phase finale" des négociations avec la Grèce sur le paquet d'économies qu'Athènes doit réaliser pour assurer son avenir dans l'euro, a indiqué mercredi le ministre français de l'Economie Pierre Moscovici. "Il faut que dans le mois qui vient nous soyons capables de donner une réponse structurelle au problème de la Grèce", a-t-il ajouté."Nous sommes sur le point, je l'espère, je le crois, c'est très compliqué mais ca va se passer je crois, de trouver une solution structurelle définitive sur la Grèce", a-t-il insisté soulignant qu'il faudra "débloquer les tranches de prêts mais avec des contreparties qui seront des efforts faits par la Grèce, de manière considérable". Le Premier ministre grec, Antonis Samaras, a annoncé mardi avoir trouvé un accord avec les créanciers du pays sur les économies réclamées au pays contre la poursuite de leur aide massive.Les ministres des Finances de la zone euro, qui suivent de près le dossier, doivent se réunir le 12 novembre pour examiner le détail du paquet de mesures, mais tiendront peut-être une première réunion dès le 8 novembre. La Grèce doit impérativement obtenir avant le 16 novembre une tranche de 31,2 milliards d'euros, dont le versement est retardé depuis juin par ses créanciers dans l'attente du bouclage d'un accord.

Le prix moyen des carburants en baisse

Après trois semaines de hausse, les prix moyens des carburants en France ont diminué la semaine dernière à la faveur d'un prix du pétrole, en légère baisse, et à une bonne tenue de l'euro vis à vis du dollar, explique le site d'information Carbeo lundi matin. Le prix du baril a baissé : il s'établissait lundi dernier à 70,55 € tandis qu'il coûte lundi matin 69,61 €, soit une baisse de 1,3% en une semaine. La semaine dernière, une baisse des prix des carburants a été constatée pour l'ensemble des carburants. La plus forte baisse a été constatée sur l'essence sans plomb avec en moyenne une baisse d'un peu moins de 3 cts pour le SP95-E10 et le SP95. Le SP98 a quant à lui baissé de -2,6 centimes par litre. La gazole a diminué de -1,1 centime par litre. Le E85 et le GPL sont en très légère baisse - 0,1 centime par litre. Le prix du gazole s'élève donc ce matin en moyenne nationale à 1,408 € par litre, tandis que le sans-plomb 95 s'affiche en moyenne à 1,559 €, le sans-plomb 95-E10 à 1,546 € et le sans-plomb 98 à 1,612 €.