Article tagué l instant

L’opérateur français Free lance un blocage antipub en lorgnant Google

ImagoSi l'initiative n'est pour l'instant qu'en phase de test destinée, elle fait monter la pression sur Google en vue d'un partage des recettes publicitaires.

Nationalisations : « une catastrophe »

La nationalisation du site ArcelorMittal de Florange en Lorraine et l'utilisation plus générale de cette arme par l'Etat seraient très mauvaises pour l'image du pays, a estimé jeudi la présidente du Medef Laurence Parisot. Cette arme, brandie par le gouvernement notamment pour le site sidérurgique lorrain, n'a pour l'instant pas été utilisée, ce qui a déçu les syndicats locaux qui y voyaient leur seul espoir."Il est évident que si le gouvernement avait, par malheur, pris cette décision de nationaliser ArcelorMittal ou une partie d'ArcelorMittal, c'eut été une catastrophe pour notre pays à plusieurs niveaux", a dit la patronne des patrons sur I-télé. "Le regard que les investisseurs étrangers, que le monde entier aurait porté sur nous aurait été tout à fait critique, incrédule et probablement (il) aurait considéré que c'était un bond en arrière", a-t-elle ajouté.

FO favorable aux nationalisations

Le secrétaire général du syndicat Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, s'est dit favorable jeudi à la nationalisation de certaines entreprises, notamment dans la sidérurgie et les chantiers navals, afin de prévenir des fermetures. Cette arme, brandie par le gouvernement notamment pour le site ArcelorMittal de Florange en Lorraine, n'a pour l'instant pas été utilisée, au grand dam des syndicats de ce lieu qui y voyaient leur seul espoir.Jean-Claude Mailly a dit sur RTL qu'il y voyait une mesure transitoire. "Entre nationalisations quand c'est nécessaire et collectivisme à tout va, il y a une marge", a-t-il dit. "Il faut qu'il y ait une logique industrielle. Sur la sidérurgie, il y a une logique industrielle. Est-ce que la France peut se permettre demain de ne plus avoir de filière sidérurgique ? Est-ce que la France peut se permettre de ne plus avoir de chantiers navals ?", s'est-il demandé.

Rappel de pizzas surgelées Buitoni

Quatre variétés de pizzas surgelées de marque Buitoni (groupe Nestlé Grand Froid) ont été retirées de la vente, deux consommateurs allemands ayant trouvé un morceau de métal dans leur pizza, a annoncé le groupe suisse dans un communiqué publié mardi."Plusieurs pays européens sont concernés par cette mesure de précaution qui intervient après que deux consommateurs en Allemagne ont indiqué avoir trouvé un morceau de métal dans leur pizza", explique le groupe précisant que pour l'instant "en France, aucune réclamation similaire n'a été reçue".Le rappel concerne les pizzas surgelées de la gamme "Sensazione" à la mozzarella et au provolone, au thon, aux "pepperoni" et "La Spéciale", portant les codes barre 7613033091445, 7613033091476, 7613033090615, 7613033966552 avec des dates limite d'utilisation optimale comprise entre juin et août 2013.

Mittal n’a pas de date pour relancer Ulcos

INFO E1 - ArcelorMittal, qui a annoncé jeudi matin qu'il renonçait à présenter la candidature de Florange au projet Ulcos, n'a pas pour l'instant prévu de date pour un éventuel Ulcos 2. "Si vous me demandez si nous avons un horizon de temps, la réponse est non ", précise une source proche du sidérurgiste à Europe 1. Le groupe industriel, tout comme Matignon, affirme pourtant croire à un nouveau projet de captation du CO2.>> Suivez en direct les réactions autour du dossier Florange

Une Renault à 5.000 euros produite en Inde

Renault doit annoncer en début d'année prochaine la commercialisation à la fin 2014 d'un modèle à bas coûts autour de 5.000 euros qui sera produit à Chennai, en Inde, rapporte mardi latribune.fr en citant une source industrielle.Ce modèle développé avec son partenaire japonais Nissan ne devrait pas "a priori" arriver en Europe, les coûts logistiques étant jugés trop importants, indique le site d'information, ajoutant qu'il n'est pas non plus prévu à ce stade de le construire en Roumanie ou au Maroc.Mais la descente en gamme des véhicules à bas coûts n'est pas terminée, ajoute latribune.fr : Renault et Nissan travaillent sur une voiture autour de 3.000 euros destinée à l'Inde pour rivaliser avec la Tata Nano. "Mais, pour l'instant, 'les ingénieurs ne sont pas parvenus à un niveau de sécurité suffisant'", écrit le site internet.

La société Flash Travel dans une situation délicate

La centrale d'agences de voyages Flash Travel ne se porte "pas bien" pour l'instant mais le bilan ne sera pas déposé dans les ...

Amazon se lance dans la vente de vin

Le distributeur en ligne Amazon a lancé jeudi un service de vente de vin en ligne, limité pour l'instant à une partie des Etats-Unis mais susceptible de bouleverser le système de distribution très réglementé dans ce pays.Le service permet pour l'instant, pour des frais d'envoi uniques de 9,99 dollars, de se faire livrer jusqu'à 6 bouteilles dans 13 Etats américains, avec "davantage à venir bientôt", promet Amazon dans un communiqué.Le groupe dit proposer sur sa plateforme (www.amazon.com/wine) plus d'un millier de vins provenant de divers vignobles américains. La sélection va pour l'instant d'un lot de 4 cannettes de blanc californien non millésimé à 5 dollars, jusqu'à un cabernet-sauvignon Mercer de la Columbia Valley de l'année 2005, à 199,99 dollars la bouteille.

Amazon se lance dans la vente de vin

Le distributeur en ligne Amazon a lancé jeudi un service de vente de vin en ligne, limité pour l'instant à une partie des Etats-Unis mais susceptible de bouleverser le système de distribution très réglementé dans ce pays.Le service permet pour l'instant, pour des frais d'envoi uniques de 9,99 dollars, de se faire livrer jusqu'à 6 bouteilles dans 13 Etats américains, avec "davantage à venir bientôt", promet Amazon dans un communiqué.Le groupe dit proposer sur sa plateforme (www.amazon.com/wine) plus d'un millier de vins provenant de divers vignobles américains. La sélection va pour l'instant d'un lot de 4 cannettes de blanc californien non millésimé à 5 dollars, jusqu'à un cabernet-sauvignon Mercer de la Columbia Valley de l'année 2005, à 199,99 dollars la bouteille.

L’Espagne,bien financée, n’a pas besoin d’aide

L'Espagne est "bien financée" et n'a pas l'intention de demander pour l'instant l'aide de ses partenaires européens, a ...

Rapport Gallois : Ghosn pas surpris

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a estimé samedi que les conclusions supposées du rapport de Louis Gallois sur la compétitivité, qui proposerait de baisser les cotisations sociales de 30 milliards d'euros, ne sont "pas une surprise". Il a néanmoins rappelé que "pour l'instant, ce ne sont que des supputations"."Si nous voulons créer des emplois en France et si nous voulons que l'industrie n'émigre pas de manière massive hors de France, nous avons besoin de réduire les charges qui pèsent sur le travail", a insisté pour sa part Carlos Ghosn lors la conférence samedi. "La façon dont on va le faire, c'est un choix politique", a-t-il souligné. La tâche des industriels est de "dire pourquoi nous avons de plus en plus de mal à créer des emplois en France et je pense que nous avons été entendus", a poursuivi le patron du deuxième constructeur automobile français."Il faut traiter ce problème, on n'a pas besoin d'un rapport de plus", a-t-il insisté. Carlos Ghosn a cité à titre d'exemple la différence de prix entre une Clio produite dans son usine Flins en France et une assemblée à Bursa, en Turquie. "La différence de coûts aujourd'hui sur une voiture comme la Clio est de l'ordre de 10%", soit environ 1.300 euros.

Apple convie les journalistes le 23 octobre

Le groupe informatique américain Apple a confirmé mardi l’organisation d'une conférence le 23 octobre en Californie. Si aucune information n'a pour l'instant fuité quant à ce qui sera présenté, le géant informatique, pourrait profiter de l'occasion pour présenter au monde l'iPad mini, version de la tablette à succès aux dimensions réduites. La presse spécialisée spécule depuis des semaines sur le lancement d'un iPad plus petit, qui donnerait à Apple un moyen de rester compétitif face aux tablettes plus petites et moins chères lancées par des concurrents comme Google ou Amazon. Selon les rumeurs, l'iPad mini aurait un écran de seulement 7,85 pouces de diagonale (19,9 centimètres), contre 9,7 pouces (24,6 centimètres) pour la version actuelle.

La TVA dans la restauration « pas durable »

Passe d'armes entre le ministre du Budget et les patrons de restaurants. Jérôme Cahuzac a en effet déclaré mardi matin qu'il n'estimait pas possible de maintenir longtemps le taux de TVA réduit dans la restauration. "Je ne crois pas que les choses ne pourraient durablement rester en l'état, ou alors il faudrait que les restaurateurs respectent scrupuleusement", estime ainsi Jérôme Cahuzac, tout en précisant qu'aucune décision en sens n'a pour l'instant été actée.De leur côté, les organisations patronales du secteur de la restauration s'inquiètent d'une hausse potentielle de leur taux de TVA. "Vos décisions risquent de contribuer au plus grand plan social de l'histoire du secteur", écrivent dans une lettre aux parlementaires les deux principaux syndicats du secteur, l'Umih et le Synhorcat. Selon elles, relever la TVA sur la restauration "risque d'entraîner la suppression de100.000 emplois sur tout le territoire". Selon un sondage de CDH Expert, près de deux-tiers des restaurateurs interrogés estiment que la survie de leur entreprise serait menacée si la TVA était relevée de 7 % aujourd'hui à 12 %.

Florange : « pas d’investissements annoncés »

La direction d'ArcelorMittal n'a pas annoncé d'investissements sur le site de Florange (Moselle) lors du comité central d'entreprise qui a officialisé la fermeture des deux hauts-fourneaux de l'aciérie, a affirmé lundi la CFDT."Pour l'instant, il n'y a aucun investissement annoncé", a déclaré le responsable de la CFDT Edouard Martin, présent sur le site de Florange alors que le CCE se déroule au siège du groupe à Saint-Denis. "Les dirigeants n'ont pas annoncé la réouverture de la ligne 2 d'étamage (production des canettes de soda), a-t-il ajouté. Or le groupe reconnaît que si l'étamage ne redémarre pas rapidement, le packaging (une autre activité du site) sera en grande difficulté".

Grèce : Ayrault veut donner du temps

Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault se dit favorable à donner plus de temps au gouvernement grec pour remplir ses engagements de réduction du déficit si le pays s'engage sincèrement à mener les réformes, notamment fiscales."La solution ne peut être la sortie de la Grèce de l'euro. On peut déjà lui donner plus de temps pour s'en sortir...", déclare le chef du gouvernement dans un entretien au journal en ligne Mediapart diffusé dimanche. "Les Grecs butent pour l'instant sur leur réforme fiscale. Ils n'arrivent pas à faire payer les armateurs et ceux qui ont beaucoup d'argent en Grèce investissent dans l'immobilier, à l'étranger... Tout cela est immoral. La crise grecque est structurelle, mais aussi politique", a-t-il ajouté.