Article tagué nonce

Centres d’appel : ce prêt public qui dérange

Qu'il est loin le temps où Arnaud Montebourg poussait un coup de gueule contre le Stif. Alors que le ministre du Redressement appelait mi-juin à prendre des mesures pour rapatrier en France les centres d'appels des grandes entreprises, souvent délocalisés au Maroc, le gouvernement vient de prendre une décision exactement inverse.>> A LIRE : Montebourg à l'assaut des hotlines• Les Faits. Lors de sa visite au Maroc le 12 décembre dernier, Jean-Marc Ayrault a signé une convention qui octroie notamment un prêt de 100 millions d'euros "destiné au refinancement des activités offshoring développées par la société Casanearshore", basée à Casablanca. Celle-ci, qui emploie déjà plusieurs dizaines de milliers de personnes, gère notamment les centres d'appel et les supports informatiques de grandes entreprises, parmi lesquelles Accenture, HP, Atos ou encore BDSI, une filiale de BNP Paribas.• Une démarche "gagnant gagnant" pour Ayrault. Le Premier ministre, lors de la signature de la convention, s'était pourtant félicité de son contenu. "Notre objectif est bien sûr d'éviter (…) des délocalisations qui portent sur l'ensemble d'un processus industriel. En revanche une 'colocalisation' industrielle, si elle résulte d'une analyse fine de la valeur ajoutée sur toute la chaîne de production et les avantages compétitifs de chaque site, elle peut être bénéfique et soutenir l'activité des deux côtés de la Méditerranée", expliquait-il alors.• "Invraisemblable" pour les informaticiens. La principale association d'informaticiens français, le Munci, dénonce une situation invraisemblable : Comment expliquer que le gouvernement favorise l'emploi de l'autre côté de la Méditerranée quand 36.000 informaticiens français sont au chômage, demandent-ils sur leur site Internet.Manuel Jacquinet, spécialiste des questions de relation client qui avait en juillet fait un certain nombre de propositions pour rapatrier en France ces activités, est lui aussi très remonté. Dans une lettre ouverte publiée sur son site Internet, il dénonce une décision "inimaginable". "Des ministres comme Laurent Fabius, Pierre Moscovici (…) ont décidé que la priorité était… de favoriser encore plus la délocalisation des deux seules industries tertiaires qui créent le plus d’emplois depuis des années : celle de l’informatique, et celle des services clients et hotlines téléphoniques."

Florange : « le gouvernement s’est fait enfumer »

INTERVIEW E1 - Edouard Martin, le délégué CFDT de l'usine, dénonce un manque de fermeté.

Les « coûts cachés » du chauffage électrique

Une étude de l'UFC-Que Choisir dénonce des surcoûts payés par l'ensemble des Français.

Des pressions de la direction d’ArcelorMittal dénoncées

Le SETCa en appelle au calme, chez ArcelorMittal à Liège. Le syndicat dénonce des pressions de la direction sur les ...

Appel à la grève dans les raffineries

La Fédération nationale des industries chimiques CGT (Fnic) a lancé lundi un appel à la grève de 24 heures dans l'ensemble des raffineries et dépôts du pays le 5 novembre. "C'est un premier coup de semonce", a indiqué le secrétaire fédéral de la Fnic-CGT Charles Foulard, reconnaissant que "les conséquences devraient être limitées sur l'approvisionnement" et qu'elles seront avant tout "financières pour les pétroliers". Il prévient toutefois qu'il "peut y avoir des perturbations" locales."La date du 5 n'est pas choisie au hasard", a souligné Charles Foulard : ce jour correspond à la fin du délai pour trouver un repreneur pour la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, près de Rouen. Dans un communiqué, le syndicat dénonce les fermetures de raffineries de ces dernières années citant Total Flandres (fermé en 2010), Petroplus Reichstett (avril 2011) ou encore la mise en sommeil de la raffinerie LyondellBasell à Berre-L'Etang et la mise en liquidation de Petit-Couronne.Il indique que ce mouvement est "un premier avertissement lancé en direction du gouvernement et des pétroliers".

Vivez-vous dans un (très cher) désert médical ?

L'UFC-Que Choisir dénonce une "fracture sanitaire" aggravée par les dépassements d'honoraires.

Subvention de mobile : vers un changement ?

Le gouvernement a indiqué mardi soir qu'il pourrait modifier les conditions selon lesquelles les opérateurs de téléphonie mobile subventionnent les portables, après la plainte de Free contre SFR qui dénonce une forme de "crédit à la consommation déguisée"."Le gouvernement entend accompagner la politique commerciale des opérateurs en matière de terminaux", indiquent les ministres du Redressement productif et de l'Economie numérique, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin, dans un communiqué."Une instruction est en cours pour définir d'ici janvier 2013, en concertation avec les acteurs de la filière et des associations de consommateurs, d'éventuelles évolutions réglementaires", ajoutent-ils.

L’assurance faillite pour les indépendants est encore trop peu connue

L'assurance faillite pour les indépendants, qui sera étendue le 1er octobre prochain, est encore trop peu connue, dénonce ...

La fusion BAE/EADS, un projet qui inquiète les Britanniques

AFPBae Systems, qui va sans doute fusionner avec EADS est une entreprise stratégique opur l'Angleterre. Un député dénonce même une OPA.

La gestion des Chèques-Vacances inquiète

La Cour des comptes pointe, dans un référé rendu public jeudi, "l'absence de stratégie" et "la gouvernance défaillante" de l'Agence nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) et s'inquiète de son modèle économique. La Cour "regrette que cet établissement public chargé notamment d'émettre les chèques-vacances ne dispose pas d'un cadre stratégique définissant ses orientations et priorités à moyen terme", selon un communiqué.L'institution dénonce des difficultés de gouvernance, comme le fait qu'un ancien directeur général n'ait pas perçu de rémunération pendant plus d'un an. Au terme de son examen, qui porte sur les exercices 2005 à 2010, la Cour s'inquiète de la pérennité du modèle économique de l'ANCV qui repose sur le monopole d'émission des chèques vacances, un monopole qui pourrait être contesté devant les instances communautaires.

La SNCF délocalise mais minimise

La CGT dénonce le transfert à l’étranger d’activités informatiques. Pepy ne parle que de 150 postes.

« La croissance est allée aux plus riches »

n.dL’économiste américain Joseph Stiglitz dénonce la hausse des inégalités ces dernières années. Et évoque le “travail destructeur des banques”.

Les Régions financent des séminaires pour aider à délocaliser son entreprise

Un séminaire organisé prochainement à La Hulpe, dont le sujet est "comment délocaliser son entreprise", est partiellement subsidié par les Régions flamande et bruxelloise, dénonce jeudi le parti ...

Bruxelles fait-elle fuir les compagnies ?

BelgaDeux poids deux mesures, dans l’aviation en Belgique ? C’est le message lancé ce vendredi par le patron de Brussels Airport, Arnaud Feist. Celui-ci dénonce une "inégalité de traitement" des différents aéroports belges.

« On est prêt à faire la guerre à Peugeot »

AFPLe plan de restructuration de PSA est “inacceptable” dénonce François Hollande. Les salariés représentent “un danger social et politique énorme”, selon les syndicats. Entretien.