« Quand on met un euro de plus sur l’APL, ça fait 78 centimes de hausse des loyers : il faudra bien sortir de ce système qui est pervers », a détaillé le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.