Le tribunal estime que malgré le délai supplémentaire de cinq jours, les conditions d’une entente entre toutes les parties prenantes du dossier ne sont pas réunies.