Il était accusé de profiter des contenus édités par les journaux sans en distribuer les bénéfices.