La Grèce a émis 3 milliards d’euros à échéance cinq ans, une première depuis la grave crise économique qui secoue le pays depuis 2014.