Le Parlement européen a adopté mercredi à Strasbourg le budget 2013 de l'Union européenne en approuvant les termes d'un accord difficilement négocié avec les Etats membres.Les eurodéputés ont accepté de revoir à la baisse les dépenses prévisionnelles pour l'année prochaine en échange d'un budget rectificatif de 6 milliards d'euros destiné à payer les factures impayées de 2012. La Commission européenne demandait 9 milliards. Au terme de l'accord, un nouveau budget rectificatif doit être adopté début 2013 pour solder les comptes 2012.Dans une conjoncture où les grands Etats contributeurs souhaitaient une baisse des dépenses pour la période 2014-2020, le budget 2013 s'élève à 132,2 milliards d'euros en crédits de paiement au lieu des 138 milliards demandés par Bruxelles.Les crédits d'engagement, qui conditionnent les dépenses futures, se montent à 150,9 milliards. Il s'agit d'une augmentation modeste par rapport au budget initial 2012 dans lequel ces montants étaient respectivement de 129,1 milliards et de 147,2 milliards, mais d'une régression si l'on tient compte des budgets rectificatifs.Les montants votés mercredi représentent 0,99% du Revenu national brut (sensiblement équivalent au Produit intérieur brut) en paiements et 1,13% en engagements contre respectivement 1,05% et 1,15% en 2012, budgets rectificatifs compris.