Les députés ont maintenu mardi le  »verrou de Bercy », un dispositif qui réserve à l’administration le monopole des poursuites pénales en matière de fraude fiscale, sauf accord du ministère de l’Économie.