C’est une « véritable révolution », mais « les conditions sont là », a jugé Nicolas Hulot lors de la présentation du « plan climat ».