Impliqué dans un vaste scandale d’airbags défectueux qui a coûté la vie à seize personnes, le fabricant japonais Takata a annoncé lundi avoir déposé le bilan.