L'opérateur télécoms SFR a annoncé mercredi la suppression de 1.123 postes dans le cadre d'un plan de départs volontaires, et la création de 267 de postes, soit la suppression de 856 postes nets, a-t-on appris de sources syndicales.Au cours d'un Comité central d'entreprise (CCE), le PDG du groupe, Stéphane Roussel, a informé les syndicats du détail de ce plan annoncé en juillet pour "sauvegarder sa compétitivité" dans un marché très concurrentiel, ont indiqué l'Unsa, la CFDT et la CFE-CGC.